Navigation – Plan du site
Dossier : Pratiques informationnelles : Questions de modèles et de méthodes

Introduction

Stéphane Chaudiron et Madjid Ihadjadene
p. 9-12

Texte intégral

1Depuis quelques années, la question de l’analyse des « pratiques informationnelles » suscite un intérêt croissant de la part de chercheurs en sciences de l’information et de la communication mais aussi d’autres disciplines, comme en témoignent notamment des travaux en psychologie cognitive ou sociologie des usages. La plupart des travaux sont de nature essentiellement empirique et portent sur des terrains bien identifiés, principalement les étudiants et le monde scolaire, les professionnels de l’information comme les documentalistes et les veilleurs, parfois les milieux professionnels comme celui des médecins libéraux et hospitaliers ; depuis peu, d’autres terrains professionnels sont explorés comme le monde des agriculteurs ou des dirigeants de PME-PMI.

2Mais au-delà de la variété de ces terrains se posent des questions de nature méthodologique, théorique et épistémologique. On peut en effet s’interroger sur la signification et la reproductibilité des résultats dégagés à partir des observations, sur les méthodologies d’observation et de recueil des données, sur la pertinence des modèles informationnels qui sont élaborés et, plus généralement, sur l’efficacité des théories auxquelles se réfèrent les travaux effectués.

3L’objectif de ce dossier thématique est non seulement de présenter des résultats de recherches récentes portant sur des terrains peu explorés, mais surtout de s’interroger, dans une perspective épistémologique, sur la notion même de « pratique informationnelle », sur la validité des théories et des modèles informationnels ainsi que sur la question des méthodes d’analyse. Il s’agira également d’ouvrir le débat au plan international en discutant les modèles et les théories, la plupart du temps d’origine nord-américaine, et en les confrontant à d’autres approches, issues des Sciences de l’information et de la communication ou d’autres disciplines.

4Sans prétendre à vouloir répondre à toutes les questions que nous venons d’esquisser, le dossier qu’ouvre cet article tente de prendre en compte les multiples aspects de la question des pratiques informationnelles. Conformément au thème du dossier, les articles qui le constituent s’attachent à présenter non seulement des résultats de recherches récentes portant sur des terrains peu explorés, mais surtout s’interrogent, dans une perspective épistémologique, sur la notion même de « pratique informationnelle », sur la validité des théories et des modèles informationnels ainsi que sur la question des méthodes d’analyse.

5Outre l’introduction, huit articles constituent le dossier. Le premier, écrit par Stéphane Chaudiron et Madjid Ihadjadene, se propose de clarifier le concept de « pratique informationnelle » en le situant par rapport à d’autres termes voisins tels que « usage et comportement » en montre la genèse en le situant dans l’évolution des courants scientifiques depuis la fin des années 1950. Les quatre suivants s’inscrivent dans une perspective méthodologique en présentant et discutant différentes méthodes de recueil et d’analyse : l’approche sense making (Dominique Maurel), la méthode de l’auto-confrontation (Nicole Boubée), l’apport de l’École de Palo Alto (Frédéric Ély)et la méthode triadique (Michel Labour). Les deux articles suivants, respectivement de Bernhard Rieder et Fanny Georges, s’intéressent à la question des traces informationnelles laissées par les internautes sur les réseaux, souvent à leur insu. Le dernier article, signé de Cécile Gardies, Isabelle Fabre et Viviane Couzinet, revient sur le concept de « pratique informationnelle » pour en donner une définition fondée sur des analyses de terrain récentes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Stéphane Chaudiron et Madjid Ihadjadene, « Introduction », Études de communication, 35 | 2010, 9-12.

Référence électronique

Stéphane Chaudiron et Madjid Ihadjadene, « Introduction », Études de communication [En ligne], 35 | 2010, mis en ligne le 22 septembre 2011, consulté le 17 novembre 2017. URL : http://edc.revues.org/2164 ; DOI : 10.4000/edc.2164

Haut de page

Auteurs

Stéphane Chaudiron

Laboratoire GERiiCO  – Université de Lille 3
Stéphane Chaudiron est professeur en Sciences de l’information et de la communication à l’université de Lille 3. Il est membre du laboratoire GERiiCO dont il est actuellement le directeur. Ses travaux portent sur : l’évaluation des systèmes de traitement avancé de l’information et leurs usages, l’analyse des pratiques informationnelles, l’organisation des connaissances et l’épistémologie des SIC. Adresse électronique : stephane.chaudiron@univ-lille3.fr.

Articles du même auteur

Madjid Ihadjadene

Laboratoire Paragraphe – Université de Paris VIII
Madjid Ihadjadene est professeur en Sciences de l’information et de la communication à l’université de Paris 8. Il est membre du laboratoire Paragraphe et responsable de l’équipe INDEX (INformation Documents et contEXtes). Ses domaines de recherche sont : l’épistémologie des SIC, l’analyse des pratiques informationnelles, les bibliothèques numériques, l’usage des dispositifs de médiation et d’accès à l’information, l’organisation des connaissances. Adresse électronique : madjid.ihadjadene@univ-paris8.fr.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page