Navigation – Plan du site
Dossier : Images de territoires et « travail territorial » des médias

La création collective de la plateforme de services publics numériques de la rive droite de Bordeaux : entre communication territoriale et gestion publique locale

Co-design of a social innovation platform on Bordeaux’s right bank : between territorial communication and local public management
Jean-Baptiste Le Corf
p. 131-148

Résumés

Dans un contexte de renouvellement urbain, quatre communes de la rive droite de Bordeaux se sont engagées dans une promotion du territoire mobilisant divers acteurs et reposant sur une stratégie de développement fondée sur la communication et la mutualisation des informations. La co-conception d’une « plateforme d’innovation numérique et sociale » est au centre de cet article. L’auteur articule son propos autour de trois axes : l’opportunisme du territoire vis-à-vis de l’Union européenne concernant le thème de l’innovation sociale, le rôle des experts pour légitimer cette action publique et les dispositifs de médiations réservés aux habitants pour favoriser leur adhésion.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2015.
Consulter cet article

Plan

Territoires 2.0 et innovation sociale : les services publics au contact de la créativité sociale
Vers des services publics plus efficaces et répondant mieux à l’intérêt général ?
TIC et innovation sociale : soutien de l’Union européenne et opportunisme du GPV
L’expertise : vers une légitimation de l’action publique
La mise en visibilité des usages au centre d’une politique de communication
La représentation de la science : levier de l’action publique en faveur de l’innovation sociale
Création collective de services urbains et adhésion des habitants : croyances et réalités de l’animation du territoire et de la communication publique
La création collective de services urbains en faveur d’une « culture locale »
L’adhésion incertaine des acteurs
Le management de la créativité sociale : des enjeux renouvelés pour la communication territoriale et la gestion publique locale ?

Aperçu du début du texte

Les GPV (Grands Projets de Villes) ont pour mission de revitaliser des quartiers défavorisés à travers une intervention politique participant à un processus de symbolisation (Bratosin, 2003) pour répondre à des objectifs sociaux et économiques. Dans un contexte de renouvellement urbain prôné par l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU), le GPV Hauts-de-Garonne est un Groupement d’Intérêt Public (GIP) qui se donne pour objectif de renouer avec une cohérence métropolitaine. Les quatre communes du Grand Projet des Villes (Bassens, Floirac, Cenon, Lormont) se sont engagées depuis 2009 dans une stratégie de promotion de leur territoire en valorisant le « capital humain » pour améliorer l’image du territoire tout en favorisant son appropriation par les habitants. Marquant un écart avec une certaine conception de marketing territorial (Le Bart, 1999), l’objectif affiché est de faire de « tous les acteurs des relais de la communication territoriale ». La communication « passe mo...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Baptiste Le Corf, « La création collective de la plateforme de services publics numériques de la rive droite de Bordeaux : entre communication territoriale et gestion publique locale », Études de communication, 37 | 2011, 131-148.

Référence électronique

Jean-Baptiste Le Corf, « La création collective de la plateforme de services publics numériques de la rive droite de Bordeaux : entre communication territoriale et gestion publique locale », Études de communication [En ligne], 37 | 2011, mis en ligne le 01 décembre 2013, consulté le 20 septembre 2014. URL : http://edc.revues.org/3168

Haut de page

Auteur

Jean-Baptiste Le Corf

CEMTI – Université Paris 8
Jean-Baptiste Le Corf, Laboratoire CEMTI (centre d’études sur les médias, les technologies et l’internationalisation), Université Paris 8. Doctorant contractuel en sciences de l’information et de la communication sous la direction de Philippe Bouquillion, enseignant à l’université Paris 8 et membre associé de l’équipe de l’OMIC (observatoire des mutations des industries culturelles), ses recherches portent principalement sur les dimensions communicationnelles du développement local et sur les politiques publiques en matière de créativité. Adresse électronique : jblecorf@club-internet.fr.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page