Navigation – Plan du site
Varias

Instrumentalisations politiques et développementalistes du patrimoine culturel africain

Developmentalist and Political Instrumentalizations of African Cultural Heritage
Isabelle Brianso et Yves Girault
p. 149-162

Résumés

Tout au long de l’époque contemporaine, la patrimonialisation du paysage culturel africain a connu des constructions, des ruptures et des déconstructions comme élaboration d’une identité nationale. Une instrumentalisation au service du pouvoir en place (État-nation, Empires coloniaux) en tant que garant idéologique, puis de développement. Les musées ont été les premiers acteurs d’une mécanique politique au service des États, avant de laisser progressivement à l’UNESCO un rôle de dialogue Nord-Sud dans un nouveau paysage géopolitique d’après-guerre. La Convention du patrimoine mondial (UNESCO, 1972) va impulser une dynamique d’inscriptions de biens culturels porteurs d’une identité locale, où chaque État concerné espère des retombées socio-économiques pour son territoire sans toujours tenir compte des populations locales.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Les premières structures muséales coloniales
Une deuxième vague de créations-réhabilitations de musées au service de la construction d’États-nations
Les musées au service du développement
La création d’une « Société des esprits » : le « patrimoine » au cœur d’une fabrique de développement tout au long du XXe siècle
Brève genèse d’une coopération intellectuelle
Le Label « patrimoine mondial de l’humanité » : ébauche d’un dialogue diplomatique Nord-Sud et d’une instrumentalisation partagée
Conclusion

Aperçu du début du texte

Les politiques coloniales en Afrique ont donné naissance à des espaces muséographiques dont les objectifs évoluaient d’une administration à l’autre. Parallèlement émergent des musées nationaux tournés, dès leur origine, vers les publics locaux ou encore des projets d’avant-garde où l’habitat traditionnel présente la diversité culturelle du territoire et des populations qui l’habitent.

Les constructions politiques et identitaires non linéaires qu’il serait ambitieux de prétendre résumer dans cet article sont marquées par des innovations (banque culturelle), mais aussi des déconstructions et des ruptures qui participent à l’élaboration d’une identité nationale au service du pouvoir en place comme moteur idéologique, puis de développement. La chute des Empires coloniaux va permettre à l’UNESCO de devenir progressivement un acteur de dialogue Nord-Sud en matière culturelle. Ainsi, les vestiges de l’architecture coloniale font place à l’inscription de biens porteurs d’une identité locale ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Brianso et Yves Girault, « Instrumentalisations politiques et développementalistes du patrimoine culturel africain », Études de communication, 42 | 2014, 149-162.

Référence électronique

Isabelle Brianso et Yves Girault, « Instrumentalisations politiques et développementalistes du patrimoine culturel africain », Études de communication [En ligne], 42 | 2014, mis en ligne le 01 juin 2014, consulté le 23 octobre 2017. URL : http://edc.revues.org/5766 ; DOI : 10.4000/edc.5766

Haut de page

Auteurs

Isabelle Brianso

Université Autonome de Barcelone (UAB, Espagne) UMR 208 Patrimoines locaux (PALOC) MNHN/IRD
Isabelle Brianso, UMR 208 Patrimoines locaux (PALOC) MNHN/IRD, Université Autonome de Barcelone (UAB, Espagne), Réception et mise en scène des patrimoines locaux. Brianso I. (2012), La médiation culturelle appliquée aux sites du patrimoine mondial. Vers une pédagogie interculturelle, in Éditions La Découverte, Les nouveaux enjeux des politiques culturelles. Dynamiques européenne, pp. 269-283. Brianso I. (2011), La valorisation du patrimoine culturel de la ville de Marrakech et de sa région. Les enjeux de la médiation culturelle en situation d’interculturalité, in Éditions L’Harmattan, pp. 523-533. Adresse électronique : isabelle.brianso@uvsq.fr.

Yves Girault

Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) UMR 208 Patrimoines locaux (PALOC) MNHN/IRD
Yves Girault, UMR 208 Patrimoines locaux (PALOC) MNHN/IRD, Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), Mise en scène des patrimoines locaux. Rasse P. et Girault Y. (Coord. 2011), Les musées aux prismes de la communication, regard sur les arts, les sciences et les cultures en mouvement à travers le débat qui agitent l’institution muséale, n° 61 Hermès, CNRS Éditions, 275 p. Girault Y. et Galangau Quérat F. (2011), Identités culturelles et Patrimoines : Perspectives muséologiques, in Rodriguez Barbosa C., Alvarenga L. et Abrantes Baracho R. M. (éds.), II Seminario Internacional Ciencia e Museologia : Universo Imaginario, Universidade Federal do Minas Geraïs, Brasil, pp. 7-21, 120 p. Adresse électronique : girault@mnhn.fr.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page