Navigation – Plan du site
Le livre numérique en questions

Le numérique vecteur d’un renouveau des pratiques de lecture : leurre ou opportunité ?

Renewing Reading Practices through Digital Technology: Illusion or Opportunity?
Pierre Barbagelata, Aude Inaudi et Maud Pelissier
p. 17-38

Résumés

L’étude conduite en 2013-2014 auprès d’élèves de classe de seconde souligne qu’ils ne sont pas réfractaires à la lecture d’œuvres littéraires. Si l’histoire les intéresse, ils sont prêts à faire l’effort quel que soit le support. Pourtant leur attirance, plus ou moins forte, se concrétise faiblement en actes. Si le numérique n’est pas, en lui-même, déclencheur du désir de lire, il est en revanche identifié comme une possibilité d’accès à l’œuvre, inscrite alors dans l’univers de référence de ces adolescents. Les médiations techniques proposées devraient davantage prendre en compte leurs habitudes et leurs habiletés numériques.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Introduction
La lecture de fiction interrogée par le numérique
La lecture au cœur de politiques publiques du numérique
L’écran contre la lecture ?
Évolution des pratiques de lecture adolescentes : un besoin d’étude empirique
Un contexte innovant ?
Méthodologie
Des résultats en demi-teinte : l’adolescent un lecteur potentiel
Des conditions plutôt favorables
Une vision positive de la lecture
Une relation au numérique intense où s’immisce le plaisir de lire
Le plaisir d’échanger
Lire selon ses choix
Le choix de lire en se passant de médiateurs professionnels
Le choix de lire en évitant les médiations techniques trop contraignantes
Conclusion

Aperçu du début du texte

Introduction

Sur le lien entre lecture, livre numérique et adolescents, plusieurs études et recherches récentes font état de constats, qui interrogent la société. La distance prise par les adolescents avec la lecture y est énoncée de manière récurrente (Ertzscheid, 2013). Elle est justifiée par des raisons variées et vraisemblablement complémentaires. En parallèle du « manque de temps », de la « perte d’intérêt » (Evans, 2012), de « l’effet de distanciation face aux injonctions scolaires et/ou familiales » ou encore « d’un phénomène générationnel » (Octobre, 2009), « la montée en puissance de la culture d’écran » et des « pratiques numériques » (Donnat, 2010) est largement convoquée. Ce dernier phénomène, par le type de lecture qu’il entraîne, pseudo-lecture (Baccino, 2011), fragmentaire (Vandendorpe, 2011) semble aller à l’encontre de la logique d’attention propre au livre imprimé, en particulier chez les plus jeunes.

Dans le même temps, certains types d’œuvres romanesques trouvent l...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Barbagelata, Aude Inaudi et Maud Pelissier, « Le numérique vecteur d’un renouveau des pratiques de lecture : leurre ou opportunité ? », Études de communication, 43 | 2014, 17-38.

Référence électronique

Pierre Barbagelata, Aude Inaudi et Maud Pelissier, « Le numérique vecteur d’un renouveau des pratiques de lecture : leurre ou opportunité ? », Études de communication [En ligne], 43 | 2014, mis en ligne le 01 décembre 2014, consulté le 22 octobre 2017. URL : http://edc.revues.org/5965 ; DOI : 10.4000/edc.5965

Haut de page

Auteurs

Pierre Barbagelata

Laboratoire I3M – Université de Toulon
Pierre Barbagelata est doctorant en Sciences de l’information et de la communication à l’Université de Toulon. Membre du laboratoire Laboratoire I3M. Il s’intéresse à la place des usagers dans les processus d’innovation et leurs entrelacs communicationnels. Adresse électronique : pierre.barbagelata@univ-tln.fr.

Aude Inaudi

GRESEC – Université Grenoble-Alpes
Aude Inaudi est Maître de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université Grenoble-Alpes. Membre du Gresec. Ses recherches portent sur les enjeux communicationnels, organisationnels et politiques des médiations techniques et humaines. Elle travaille en particulier à une approche critique du numérique dans les domaines de l’éducation, de la documentation et des bibliothèques. Inaudi Aude et Liautard Dominique (2010), De l’intérêt d’interroger les usages des ENT du point de vue de la médiation. Etude du dispositif CORRELYCE, Catalogue Ouvert Régional des Ressources Editoriales pour les Lycées, in Les Enjeux de l’information et de la communication, n° 2, pp. 26-42. Adresse électronique : aude.inaudi@upmf-grenoble.fr.

Maud Pelissier

Laboratoire I3M – Université de Toulon
Maud Pelissier est Maître de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Toulon. Membre du laboratoire I3M. Ses travaux de recherche portent sur la culture numérique, ses fondements et les enjeux qui lui sont attachés dans les sphères de la connaissance et du savoir. Collet Laurent, Durampart Michel et Pélissier Maud (2014), Culture et acculturation au numérique : des enjeux clefs pour les organisations de la connaissance, in Les Cahiers de la SFSIC. Renucci Franck et Pélissier Maud (2013), L’esprit d’aventure, le trésor perdu des SIC, in Hermès, n° 67. Collet Laurent, Durampart Michel et Pelissier Maud, Le rôle des bibliothèques départementales à l’épreuve des services à distance et de la numérisation, Recueil d’articles sélectionnés du XVIIIe congrès de la SFSIC (2012), Contribution des sciences de l’information et de la communication au débats publics, à paraître. Adresse électronique : Maud.pelissier@univ-tln.fr.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page