Navigation – Plan du site
Pratiques télévisuelles à l’ère du numérique

La télévision sur smartphone : ressorts et implications du renouvellement des modalités d’agrégation

Television on smartphone: motives and implications of the renewal of content editing
Virginie Sonet
p. 47-62

Résumés

Sur le smartphone, les mises en écran des chaînes historiques de télévision sont inédites. Nous mettons en évidence que différents facteurs (entrelacement des pratiques, injonctions économiques, polyvalence du terminal) aboutissent à la conception de nouveaux formats de publication par les chaînes. Nous analysons trois modalités contemporaines d’agrégation de leur contenu déployées par les chaînes : l’application enrichie, l’agrégation communicationnelle au sein des réseaux sociaux, et l’écran-compagnon. Nous mettons en évidence que le dispositif énonciatif historique des chaînes de télévision s’en trouve bousculé ; des considérations de formes aux logiques socio-économiques en passant par les modèles de production de l’attention.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Le smartphone, un système technique inédit
Trois modalités inédites de publication et leurs implications
L’application enrichie comme carrefour de pratiques
L’agrégation communicationnelle
Le smartphone comme second écran : l’interaction en perspective
Conclusion

Aperçu du début du texte

En France, les offres de télévision accessibles en mobilité via les réseaux 3G (TV3G), proposées par les opérateurs mobiles se diffusent dès 2006. Ces bouquets ne proposent toutefois les chaînes que dans leur version linéaire et ne permettent pas à celles-ci de commercialiser des espaces publicitaires supplémentaires.

Du côté des chaînes historiques de télévision, cette même période est synonyme de fragilisation économique. Le paysage audiovisuel français s’est considérablement modifié avec le développement de la télévision par ADSL des fournisseurs d’accès à Internet (2003), qui proposent des bouquets de 25 à 60 chaînes et de la TNT (2005) qui offre 25 chaînes généralistes et thématiques gratuitement. La concurrence s’accroît, disperse les audiences et avec elles les revenus publicitaires. En outre, les pratiques audiovisuelles évoluent vers la consommation de contenus délinéarisés (télévision de rattrapage, vidéo à la demande) et de contenus audiovisuels « hors télévision » (vidéos...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Virginie Sonet, « La télévision sur smartphone : ressorts et implications du renouvellement des modalités d’agrégation », Études de communication, 44 | 2015, 47-62.

Référence électronique

Virginie Sonet, « La télévision sur smartphone : ressorts et implications du renouvellement des modalités d’agrégation », Études de communication [En ligne], 44 | 2015, mis en ligne le 01 juin 2015, consulté le 21 juillet 2017. URL : http://edc.revues.org/6167 ; DOI : 10.4000/edc.6167

Haut de page

Auteur

Virginie Sonet

IFP-CARISMUniversité Paris II Panthéon-Assas
Virginie Sonet est jeune chercheur au laboratoire CARISM, IFP, Université Paris II – Panthéon-Assas. Ses travaux portent sur l’appropriation de nouveaux écrans pour les pratiques audiovisuelles, notamment le smartphone et s’intéressent également aux stratégies que déploient les acteurs économiques (chaînes de télévision) sur terminaux mobiles et hybrides. Adresse électronique : virginie.sonet@gmail.com.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page