Navigation – Plan du site
Pratiques télévisuelles à l’ère du numérique

Les pratiques de réception télévisuelle dans les foyers à l’épreuve de l’audiovisuel numérique

Household television practices in the age of digital media
Guillaume Blanc
p. 63-78

Résumés

Cet article s’attache à l’étude de la permanence des pratiques télévisuelles héritées, à l’heure de la diversification des accès aux contenus audiovisuels. En s’appuyant sur une étude empirique menée dans plus de quarante ménages, l’auteur entend montrer que les possibilités techniques offertes par le numérique, en complémentarité avec les pratiques de la télévision en flux, participent à une réappropriation de l’espace-temps du foyer, renforçant le sentiment de « chez-soi ». L’accent est ainsi mis sur la complémentarité des usages et des cadres de réception, ainsi que sur les conséquences de la différenciation des pratiques audiovisuelles sur la dynamique familiale.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Le foyer comme terrain d’analyse des pratiques audiovisuelles
Une temporalité médiatique reconstruite au cœur du quotidien
Différenciation des espaces domestiques
Permanence de la télévision et complémentarité des cadres de réception
Conclusion

Aperçu du début du texte

Depuis son arrivée dans les foyers dans les années 50, la place centrale de la télévision comme dispositif domestico-médiatique permettant la réception de programmes audiovisuels n’a que très rarement été mise en question. Si certaines innovations techniques (télécommande, magnétoscope, etc.) ont certes participé à l’évolution des pratiques des publics, l’ADN médiatique de la télévision, celle d’un média de flux construit à partir d’une grille de programmes, est restée quasiment inchangée.

Le développement massif des technologies numériques et leur appropriation par les publics, remettent en cause le rôle hégémonique de la télévision dans les pratiques quotidiennes. Non seulement les écrans numériques se sont multipliés, mais leurs fonctions se sont diversifiées à tel point qu’il est aujourd’hui possible de regarder le flux télévisuel sur un téléphone ou de consulter ses mails sur un téléviseur. Ces innovations, aux conséquences potentiellement profondes pour les pratiques médiatique...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Guillaume Blanc, « Les pratiques de réception télévisuelle dans les foyers à l’épreuve de l’audiovisuel numérique », Études de communication, 44 | 2015, 63-78.

Référence électronique

Guillaume Blanc, « Les pratiques de réception télévisuelle dans les foyers à l’épreuve de l’audiovisuel numérique », Études de communication [En ligne], 44 | 2015, mis en ligne le 01 juin 2015, consulté le 20 novembre 2017. URL : http://edc.revues.org/6179 ; DOI : 10.4000/edc.6179

Haut de page

Auteur

Guillaume Blanc

GRESEC – Université Grenoble-Alpes
Guillaume Blanc est Doctorant au Groupe de recherche sur les enjeux de la communication à l’université Grenoble-Alpes, les travaux de l’auteur portent sur l’ancrage et l’usage domestique des dispositifs socio-techniques permettant la diffusion de contenus audiovisuels (sous la direction de Fabienne Martin-Juchat et de Benoît Lafon). Ses recherches s’inscrivent dans la lignée de travaux sur l’ancrage social des TIC, l’usage des médias ou encore la théorie des industries culturelles. Adresse électronique : guillaume.blanc@outlook.fr.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page