Navigation – Plan du site
Rapports sociaux et hégémonie. Conflictualités dans les espaces publics (2)

La communication publique comme support de légitimation et d’institutionnalisation des normes sociales : le cas de la prévention du sida

Public Communication and the Institutionalization of Social Norms: The Case of AIDS Prevention
Jean-Philippe De Oliveira
p. 71-90

Résumés

L’article présente le processus d’objectivation, d’institutionnalisation et de légitimation de nouvelles normes sociales dans le cadre de la prévention du sida. Nous montrerons comment les associations Aides et Act Up ont objectivé d’une part l’intervention de l’Etat sur la question homosexuelle et comment d’autre part elles ont participé à la légitimation des campagnes grand public comme support de discours visant l’acceptation dans le corps social de l’homosexualité. Enfin, nous soulignerons comment l’institutionnalisation d’un objet de l’action publique et de son instrumentation s’accompagne d’une reconfiguration du rôle des acteurs qui ont participé à la publicisation d’une question sociétale.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

1. Les associations, actrices de l’objectivation d’une politique publique de lutte contre le sida
1.1. La lutte contre le sida, un champ marqué par les associations Aides et Act Up
1.2. Le champ de la lutte contre le sida et les « intellectuels intermédiaires »
2. La communication publique comme support de l’institutionnalisation et de légitimation de nouvelles normes
2.1. L’instituant dans les politiques publiques de lutte contre le sida
2.2. Communication publique et contrôle de l’institutionnalisation des normes
3. Conclusion

Aperçu du début du texte

L’émergence de l’épidémie de sida au début des années 1980 a été accompagnée en France d’une résurgence des débats portant sur l’intervention des pouvoirs publics dans le domaine de la sphère privée. La maladie a autant posé la question de la légitimité de l’État à intervenir dans le domaine de la sexualité que celle de son instrumentation. Les notions d’instrumentation et d’instrument renvoient ici aux choix permettant d’opérationnaliser l’action publique et aux effets induits par ces choix (Lascoumes et Le Galès, 2004, 12). Face au développement de l’épidémie, les dispositifs répressifs ont été très rapidement écartés au profit de dispositifs préventifs, fondés notamment sur les campagnes de sensibilisation dites de « communication publique ». Or, à l’époque où l’État diffuse ses premières campagnes contre le sida (en 1987/1988), il s’agit d’un outil encore relativement récent, les premières campagnes de communication publique datant du milieu des années 1970. Il s’agit par ailleu...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Philippe De Oliveira, « La communication publique comme support de légitimation et d’institutionnalisation des normes sociales : le cas de la prévention du sida », Études de communication, 48 | 2017, 71-90.

Référence électronique

Jean-Philippe De Oliveira, « La communication publique comme support de légitimation et d’institutionnalisation des normes sociales : le cas de la prévention du sida », Études de communication [En ligne], 48 | 2017, mis en ligne le 01 juin 2017, consulté le 20 septembre 2017. URL : http://edc.revues.org/6791 ; DOI : 10.4000/edc.6791

Haut de page

Auteur

Jean-Philippe De Oliveira

Université Grenoble Alpes, EA 608 – GRESEC Groupe de recherche sur les enjeux de la communication
Jean-Philippe.De-Oliveira@univ-grenoble-alpes.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page