Navigation – Plan du site

Présentation

Études de communication est une revue scientifique internationale francophone à comité de lecture (peer-reviewed journal) en sciences de l’information et de la communication. Elle fonctionne sur la base d’une évaluation en « double aveugle » (double-blind reviewing process) de toutes les propositions d’articles reçues.

La revue est diffusée en versions papier et électronique. Elle accueille des travaux inscrits dans différents domaines, notamment : l’analyse des médias, la médiation culturelle, la médiation et de médiatisation des savoirs, les industries culturelles, les industries de la formation et de l’information, la communication audiovisuelle, la communication organisationnelle, les processus d’innovation, l’information scientifique et technique, l’organisation des connaissances, l’analyse des dispositifs techniques dans l’accès à l’information et le traitement des connaissances, les métamorphoses du document, l’analyse des usages et des pratiques informationnelles.

Chaque numéro propose trois rubriques : un dossier thématique, une rubrique Varias qui accueille des articles « hors thématique » et une rubrique Lectures consacrée à des recensions d’ouvrages et notes de lecture.

Les deux derniers numéros de la revue sont accessibles sur la plate forme Cairn.

La politique de la revue en matière de dépôt des articles est consultable sur le site Héloïse.

Contact : edc[at]revues.org

Dernier numéro en ligne
41 | 2013
L’Architecture de l’information : un concept opératoire

Information Architecture: a useful and operational concept?
Sous la direction de Ghislaine Chartron, Stéphane Chaudiron et Madjid Ihadjadene

Ce numéro thématique de la revue Études de Communication a pour objectif d’étudier la dimension opératoire du concept d’«  architecture de l’information  » qui s’est installé depuis peu dans le champ des sciences de l’information et de la communication. Au-delà de la seule présentation de méthodes de conception ou de réalisations, le numéro vise à analyser la pertinence scientifique de ce concept dans une perspective critique.

Par analogie avec l’architecture physique des bâtiments construits dans le monde réel, l’architecture de l’information relève des modes d’organisation spatiale et temporelle de l’information, de la structuration et des interactions des différents contenus et du design informationnel. L’architecture de l’information se présente ainsi comme la structure d’organisation sous-jacente à un système de contenu (textes, images, vidéos...). Si le Web est le cadre principal où elle s’inscrit, l’architecture de l’information peut cependant s’appliquer à tout écosystème informationnel complexe, notamment les dispositifs numériques mobiles tels que les smartphones, les livres électroniques, les jeux vidéos ou les serious games. Plus généralement, cette question de l’architecture de l’information se trouve questionnée dans le champ des humanités numériques (Digital Humanities), notamment dans les domaines de l’art et de la culture numérique, de l’exposition des collections muséographiques sous forme électronique, de la représentation et de la mise en scène d’objets archéologiques, etc.

Comité de lecture du numéro 41 (dossier) : Inge Alberts (Université d’Ottawa - Canada), Thierry Baccino (Lutin UserLab - Cité des Sciences et de l’industrie), Évelyne Broudoux (CNAM-INTD), Stefano Bussolon (Information Architect, Interaction Designer - Italie), Stéphane Caro Dambreville (Université de Bordeaux 3), Benoît Habert (ENS Lyon), Seth van Hooland (Université Libre de Bruxelles - Belgique), Yves Jeanneret (Université de Paris - Sorbonne), Dan Klyn (Information Architect, The Understanding Group - États-Unis), Yves Marcoux (EBSI, Université de Montréal - Canada), Jean-Guy Meunier (Université du Québec à Montréal - Canada), Sylvie Leleu-Merviel (Université de Valenciennes), Sophie Pène (Université Paris Descartes - ENSCI), Bernhard Rieder (University of Amsderdam - Pays-Bas), Jean-Michel Salaün (ENS Lyon), Emmanuel Sander (Université de Paris 8), Joachim Schöpfel (Université de Lille 3), Ismaïl Timimi (Université de Lille 3), Elaine Toms (University of Sheffield - Royaume-Uni).

Comité de lecture du numéro 41 (varias) : Marie Després-Lonnet (Université de Lille 3), Bernard Jacquemin (Université Lille 3), Sophie Jehel (Université Paris 8), Caroline Ollivier-Yaniv (Université Val de Marne - Paris 12).