Navigation – Plan du site
Dossier : Formation et espaces d'innovation

Centre Européen de Langue Française - Alliance Française – Bruxelles

Martine Hénao
p. 93-95

Texte intégral

Origine du projet :

1La création du Centre Européen de Langue française relève d’une initiative politique. Lors de la présidence française de l’Union Européenne de janvier à juin 1995, la France a affiché son souci de voir se développer en Europe des actions en faveur du plurilinguisme. Elle a appelé l’attention de ses partenaires sur les conséquences fâcheuses que pourraient avoir les élargissements successifs de l’Union en matière culturelle et linguistique si ces derniers n’étaient pas accompagnés de mesures de promotion et de valorisation des différentes langues et cultures européennes.

Opérateurs et Public cible

2La Sous-Direction de la Politique Linguistique et Educative du Ministère des Affaires Etrangères, désireuse de mener une action en faveur de la langue et de la culture française, à l’intention des fonctionnaires européens et, d’une façon plus générale à l’intention des non-francophones résidant à Bruxelles pour des raisons professionnelles (environ 150 000 personnes), a confié à l’Alliance Française de Bruxelles la conception et la création de ce nouvel établissement.

3L’Alliance Française de Bruxelles gère désormais deux établissements dans cette ville, une école de langue française et le Centre Européen de Langue Française.

4L’Alliance Française de Bruxelles est une ASBL de droit local (celles-ci sont l’équivalent belge des associations de type loi 1901 en France).

Partenaires et environnement

5Cette initiative s’est très vite enrichie d’une dimension européenne dans la mesure où « mettre du français dans l’Europe » a comme corollaire « mettre de l’Europe dans le français ». Ainsi s’est créé, en Europe et dans les pays de l’Est, un réseau d’enseignants de français langue étrangère ayant en commun le souci d’intégrer à leur cours de français une dimension informative sur la construction européenne.

6La présence à Bruxelles des institutions européennes légitime la vocation « européenne » du Centre Européen de Langue Française ; l’environnement francophone de la ville de Bruxelles justifie quant à lui à la fois les choix des partenaires belges et les options méthodologiques et pédagogiques.

Financement

7Le financement du projet est pris en charge par le Ministère français des Affaires Etrangères sur trois ans pour une somme totale de 4 100 000 FF et par la Communauté française de Belgique à raison de 1 200 000 FB par an.

Dispositif

8• Le Centre Européen de Langue française est un espace ouvert conçu comme un « lieu ressource » multifonctions :

  1. une fonction documentaire sur la France et la francophonie

  2. une fonction d’apprentissage en autoformation.

9Le Centre propose des prestations linguistiques personnalisées : entretien/bilan individuel, parcours de formation au moyen d’outils pédagogiques variés (CDROM, logiciels, cassettes vidéo et audio, livres et magazines) et une grande gamme d’activités (atelier de conversation, exercices de simulation de réunion, découverte de l’environnement francophone de Bruxelles, voyage d’étude, séjour en France).

10• Le public attendu en vitesse de croisière est estimé à 300 personnes par an.

11• La facturation des services s’effectue au moyen de cartes d’abonnement avec un tarif différencié pour les publics ‘consultants lecteurs’ et les publics ‘apprenants en formation’.

Perspectives de développement

12Particulièrement attentif à l’organisation des ressources linguistiques et, d’une façon générale, aux ressources éducatives à l’attention d’un public adulte, le Centre Européen de Langue française souhaite développer des partenariats avec les formateurs impliqués dans le fonctionnement de Centres de Ressources. Il porte également un intérêt particulier à l’intégration des outils informatiques à la formation individualisée.

13Il a engagé, dans ces perspectives, des collaborations avec des départements spécialisés de l’Université de Louvain-la-Neuve et l’Université Libre de Bruxelles.

14Enfin, en partenariat avec d’autres institutions, le Centre sera prochainement à même d’offrir des prestations en espagnol puis en portugais et italien.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Martine Hénao, « Centre Européen de Langue Française - Alliance Française – Bruxelles », Études de communication, 19 | 1996, 93-95.

Référence électronique

Martine Hénao, « Centre Européen de Langue Française - Alliance Française – Bruxelles », Études de communication [En ligne], 19 | 1996, mis en ligne le 20 juin 2011, consulté le 18 novembre 2017. URL : http://edc.revues.org/2415 ; DOI : 10.4000/edc.2415

Haut de page

Auteur

Martine Hénao

Martine Hénao, directrice déléguée du Centre

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page