Navigation – Plan du site
Notes de lecture

La périphérie du texte de Philippe LANE, Nathan Université, 1992

Christine Croquet
p. 159-160

Texte intégral

1Si Gérard Genette est le premier à avoir systématisé l'étude du paratexte auctorial, Philippe Lane à travers cet ouvrage se propose d'explorer la notion de paratexte éditorial.

Le but de ce livre n'est pas de tenter une explication, un inventaire exhaustifs de ces paratextes éditoriaux, mais de profiter des questions qu'ils nous permettent de poser pour réfléchir sur des modes particuliers de la communication promotionnelle et sur les enjeux d'une réflexion linguistique.

2Le paratexte éditorial se compose de deux genres de discours: d'une part le paratexte éditorial proprement dit (les couvertures, jaquettes, prières d'insérer) où se trouve engagée de manière partielle la responsabilité de l'auteur; et d'autre part l'épitexte éditorial (les publicités, les argumentaires de catalogue, la presse d'édition) où, dans ce cas, c'est la responsabilité de l'éditeur qui est concernée. Le paratexte éditorial se trouve donc pris dans un double réseau d'intentions.

3Ainsi la réflexion de Philippe Lane porte-t-elle sur l'analyse des diverses composantes du paratexte éditorial grâce à l'utilisation de la pragmatique linguistique et textuelle. Cette approche théorique, sur laquelle l'auteur de l'ouvrage revient tout au long de son analyse, vise à établir l'existence de modes de textualité générique et spécifique fondamentaux et récurrents par l'étude de la dimension séquentielle des propositions du texte et celle de l'orientation argumentative des campagnes publicitaires. La notion de contexte du paratexte devient primordiale pour l'objet de l'étude, car l'analyse pragmatique et textuelle vise autant à définir les objectifs des émetteurs du paratexte (les maisons d'édition, ou les divers services de ces maisons) que l'effet produit par leur lecture sur le destinataire. Philippe Lane, pour mener à bien sa réflexion sur les stratégies éditoriales, fait constamment référence à des documents émanant des maisons d'éditions, auxquels il applique sa méthode.

4L'intérêt de cet ouvrage réside dans la liaison qu'opère Philippe Lane entre les champs de la linguistique et de la communication qui permettent d'envisager les logiques de l'interaction sociale à l'œuvre dans le paratexte éditorial. Par ailleurs, on ne peut que souligner son souci d'allier à une approche théorique une visée pédagogique de la question du paratexte, puisque l'auteur illustre chacun des points étudiés par une série d'exercices destinés à l'étudiant, et suscite en outre d'autres pistes de réflexion chez le lecteur. Cependant il est nécessaire de préciser que la lecture de l'ouvrage requiert un minimum de connaissances dans le domaine de la linguistique et, qu'à ce titre, l'étude et les exercices proposés peuvent se révéler difficiles pour les personnes non initiées. On peut également regretter l'absence d'une conclusion à l'issue de chacun des chapitres, qui aurait permis de mettre en évidence les enseignements de l'analyse. Mais il est vrai que Philippe Lane, à travers cet ouvrage, a surtout cherché à poser les jalons d'une méthode novatrice à appliquer à l'étude du paratexte éditorial, en deux mots, l'étude de son orientation pragmatique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christine Croquet, « La périphérie du texte de Philippe LANE, Nathan Université, 1992 », Études de communication, 14 | 1993, 159-160.

Référence électronique

Christine Croquet, « La périphérie du texte de Philippe LANE, Nathan Université, 1992 », Études de communication [En ligne], 14 | 1993, mis en ligne le 05 janvier 2012, consulté le 30 mars 2017. URL : http://edc.revues.org/2746 ; DOI : 10.4000/edc.2746

Haut de page

Auteur

Christine Croquet

Christine Croquet, Doctorante. Équipe d'accueil GERICO/LILLE III.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page