Navigation – Plan du site
Mardi 23 septembre - après-midi

Drop-Out « chaud » : improvisations

Michel Pichette
p. 50-52

Résumé

Dans le cadre d'une chaîne de télévision éducative québécoise, C.A.N.A.L., quatre émissions et leurs objectifs sont décrits. Il s'agit, à chaque fois, d'expérimenter des situations éducatives particulières avec différents types de publics (jeunes, militants associatifs, etc). Trois expériences portent sur la faisabilité des télé-réunions dans le cadre associatif.

Haut de page

Notes de la rédaction

Les documents présentés par Michel Pichette sont disponibles sur cassette VHS. Se renseigner au CERTEIC.

Texte intégral

1Réalisée et diffusée en direct au mois de mars 1984 sur la chaîne de la télévision éducative C.A.N.A.L. (câble) par le Service à la collectivité et le Service de l’Audiovisuel de l’Université du Québec à Montréal.

2Il s’agit d’une activité conçue et élaborée par un groupe de quatorze adolescents reliés à un organisme d’intervention auprès des jeunes, le Bureau de consultation jeunesse. L’activité consiste à inviter les jeunes « à l’écoute » à se mettre en contact téléphonique avec le studio pour participer à un jeu de rôle en ayant pour partenaire un/d’autres jeunes qui se trouvent dans le studio.

3L’objectif expérimental : en plus de vérifier si la télévision peut constituer un moyen de rejoindre des jeunes qui vivent isolés, il consistait à chercher une/des façons de développer une relation de pouvoir du téléspectateur sur ce qui se déroule à l’écran : pouvoir de modifier le cours de l’émission dans une direction qu’il désire et pouvoir de « diriger » à distance le mouvement des caméras. Un autre objectif visait à vérifier la pertinence du jeu de rôle interactif dans un contexte d’éducation avec des jeunes par la télévision.

4Cette « émission » s’insère dans une série de treize émissions hebdomadaires de soixante minutes.

Lire et écrire avec plaisir : la chanson

5Réalisée et diffusée en direct au mois de mars 1984 sur la chaîne de la télévision éducative C.A.N.A.L. (câble) par le Service à la collectivité et le Service de l’Audio-visuel de l’Université du Québec à Montréal.

6Il s’agit d’un atelier de télé-travail d’apprentissage fait avec la participation d’une soixantaine de personnes inscrites dans des activités de loisirs littéraires. Préparée avec eux au préalable, cette activité particulière avait pour but de les familiariser avec des règles élémentaires requises pour l’écriture du texte d’une chanson.

7L’objectif expérimental : comment susciter la participation active dans un contexte de distance et comment susciter un processus d’interaction autour d’un même objectif : écrire les paroles d’une chanson à partir d’un thème suggéré.

8Cette « émission » s’insère dans une série de treize émissions hebdomadaires de soixante minutes.

Lire et écrire avec plaisir : la bande dessinée

9Même contexte et mêmes objectifs que pour LA CHANSON.

10Cette « émission » s’insère dans une série de treize émissions hebdomadaires de soixante minutes.

Caravane pour la paix

11Réalisée et diffusée en direct au mois de novembre 1984 sur la chaîne de la télévision éducative C.A.N.A.L. (câble 23) par le Service à la collectivité et le Service de l’Audio-visuel de l’Université du Québec à Montréal.

12Il s’agit d’une réunion de travail à laquelle participaient à distance cinquante-cinq militants pour la paix et le désarmement. Ces militants étaient répartis en cinq groupes et situés dans autant de régions différentes. Pendant deux heures ces derniers ont été reliés entre eux et avec les animateurs en studio par un réseau de télé-conférence téléphonique.

13La réunion à distance avait pour objectif de tracer un bilan d’actions en vue de préparer un colloque national subséquent. Les échanges étaient articulés autour d’un « ordre du jour » que tous les participants avaient eu l’occasion de discuter et d’adopter quelques jours avant la télé-réunion. Chaque participant avait aussi la possibilité de faire parvenir aux animateurs toute documentation visuelle qu’il lui semblait pertinent d’afficher à l’écran à l’occasion d’une intervention qu’il envisageait de faire depuis l’endroit où il se trouvait pendant la réunion.

14L’objectif expérimental de l’activité visait à vérifier la faisabilité technique, les contraintes, l’efficacité et la pertinence de ce type d’usage du médium télévisuel pour des fins de réunions ou d’assemblées de groupes/organismes communautaires.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michel Pichette, « Drop-Out « chaud » : improvisations », Études de communication, 8 | 1987, 50-52.

Référence électronique

Michel Pichette, « Drop-Out « chaud » : improvisations », Études de communication [En ligne], 8 | 1987, mis en ligne le 26 février 2012, consulté le 19 novembre 2017. URL : http://edc.revues.org/3006 ; DOI : 10.4000/edc.3006

Haut de page

Auteur

Michel Pichette

Michel Pichette, Université du Québec, Montréal

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page