Navigation – Plan du site
A. Papiers de travail

La lune dans le caniveau ou les medias dans l'embarras

Moon in the Gutter [La lune dans le caniveau] or media in a predicament
Claude Gillet
p. A52-A73

Résumé

L'enseignement des techniques d'expression (T. E.) reposent, en partie, sur l'étude d'articles de presse. A travers l'étude de critiques du film La Lune dans le caniveau (J.J. Beineix) extraites de différents titres de la presse écrite française, l'auteur met en évidence le fonctionnement d'une situation de communication particulière dans le cadre d'un projet didactique en T.E.

Haut de page

Texte intégral

Texte intégral en libre accès disponible depuis le 28 avril 2012.

  • 1 Cf. Pierre DELCAMBRE, "Travail sur la presse : analyser aussi les articles "fonctionnels" de la pre (...)
  • 2 Sur la définition du concept de "compétence de communication", tel qu'il peut être utilisé en didac (...)
  • 3 Cf. le libellé de ce sujet d'examen :
    A travers ces différentes présentations du film de Micheangelo (...)

10. Dans le premier numéro du Bulletin du Certe, l'un des membres de ce groupe de recherche faisait remarquer, à juste titre, qu'un travail sur la presse écrite, effectué dans une perspective d'analyse, ne pouvait reposer prioritairement et/ou exclusivement sur des articles isolés, tirés du journal Le Monde, sous prétexte que ce quotidien constitue la lecture habituelle des enseignants. Il stigmatisait ainsi "l'ethnocentrisme de classe"1 que manifeste(rait) le recours fréquent, voire quasi constant à ce support. Mais il laissait également penser - et hâtivement - que l'enseignement des "Techniques d'Expression" (désormais T.E.), s'opérait principalement, en ce qui concerne l'analyse de presse sur des textes tirés du Monde. C'est oublier que l'enseignement des T.E. - fondé sur ce qu'on pourrait définir rapidement comme l'autonomie méthodologique constituée par l'appropriation/l'amélioration d'une "compétence de communication"2 - lorsque la presse écrite est sollicitée. comme objet d'études et auxiliaire pédagogique, tout à la fois, repose toujours sur un texte et/ou un discours situé dans ses conditions de production et de réception ("réelle" et "fictive"). C'est dire que l'utilisation de la presse écrite passe toujours soit par l'étude d'un texte pris dans un support (ie le journal où il a été publié, quelqu'il soit), soit par l'analyse comparative de textes publiés dans des journaux différents, pour tenir compte du fait que la presse constitue un champ de discours qui "se répondent". Ainsi, le premier sujet d'examen écrit donné en Licence L.E.A. à Lille (1978), puisqu'il faut le rappeler, portait sur un corpus de présentations du film L'Avventura, parues dans différentes publications.3

  • 4 Film français de J.J. Beinex ; coproduction Gaumont, TF1, Opéra Films ; photographie : Philippe Rou (...)
  • 5 Cf. Patrick Charaudeau, Langage et discours. Eléments de sémiolinguistique (théorie et pratique)(...)

21. Pour poursuivre cette "série", qui s'appuie sur un type "discursif" (le compte-rendu critique d'un film) dans le genre "information", je voudrais proposer ici quelques lignes directrices d'investigation d'un corpus constitué par des articles publiés dans différents quotidiens nationaux lors de la présentation (et sortie) au Festival de Cannes de Mai 1983, du film de Jean-Jacques Beineix, La Lune dans le Caniveau4. Je précise qu'il s'agit bien, non pas d'élaborer des outils conceptuels généraux d'analyse du discours, mais de mettre en évidence des fonctionnements et des phénomènes propres à "une situation de communication", et susceptibles de fournir aux étudiants - en formation initiale notamment - des repérages à un stade réflexif. Mais pourquoi particulièrement le film de J.J. Beineix, plutôt qu'un autre ? Parce que J.J. Beineix a connu, avec son précédent et premier film DIVA, un réel succès public à retardement, en France (600.000 entrées environ) et à l'étranger (Etats-Unis en particulier), alors que les critiques cinématographiques des journaux l'avaient ignoré ou - plus rarement - présenté, mais souvent avec un jugement défavorable. Ce nouveau film plaçait donc les critiques dans une situation doublement surdéterminée et/ou surdéterminante, ou, pour reprendre le concept de P. Charaudeau, dans un "contrat de parole" précis5

  • rendre compte d'un film sélectionné officiellement par le Festival de Cannes avec ce qu'implique comme contrainte et choix le compte rendu critique ("présentation/jugement")

  • tenir compte (ou pas) du succès du film précédent acquis indépendamment d'eux, en dépit d'eux ou malgré eux.

  • Il faut ajouter que les autres médias (télévision, radio) n'avaient pas manqué, avant la projection du film de Beineix, de créer "l'événement" :

  • par le rappel du succès "par le bouche à oreille" (sic) de Diva.

  • par l'écho fait au point de vue de Beineix, critiquant les critiques pour leur incompréhension face à un "nouveau langage cinématographique".

    • 6 Cf. notamment : Europe n°1, jeudi 12 mai, 8 H 30, émission d'Yvan LEVAI, recevant J.J. BEINEIX (Q  (...)

    enfin, par l'exploitation de la polémique Beineix (réalisateur), N. Kinski (actrice "principale", "fanatiquement pour") vs G. Depardieu (acteur "principal", "sceptique sur la réussite du film")6. Ce film de J.J. Beineix plaçait donc les critiques cinématographiques de la presse écrite en position de quasi accusés et les comptes rendus effectués avaient donc presque nécessairement â se situer dans le cadre de cette problématique ; chaque participant au "débat" ainsi structuré devait répondre, nolens volens, explicitement ou implicitement, (ou refuser de répondre) à cet enjeu particulier.

  • 7 Ce qui signifie : exclusion des hebdomadaires (interventions "à froid"), et des quotidiens régionau (...)

32. Pour ne pas multiplier les variables, je n'ai retenu comme journaux que les quotidiens nationaux les plus répandus, parus le même jour (le Vendredi 13 Mai 1983, lendemain de la projection du film à Cannes)7. J'ai fait figurer à la fin de cette présentation les différents articles (uniques ou multiples) parus dans chaque journal :

  • en les classant dans l'ordre alphabétique constitué par les titres respectifs des journaux.

  • en les reproduisant (au besoin avec réduction au format 21/27) tels qu'ils se présentaient dans la page où ils ont été publiés.

  • en les faisant précéder de "l'appel" à la lecture présent en première page du journal, lorsque cet appel existait et renvoyait ainsi aux pages intérieures. Ces articles, parus le Vendredi 13 Mai sont au nombre de 11 :
    - LE FIGARO :
    art. de Guy Lagorce, "Parlez-moi d'humour" (n°1).
    art. de Claude Baignieres, "Le Tout-à-l'égout" (n°2)
    - FRANCE-SOIR :
    art. de Jacqueline Cartier "Beineix déclenche la première bataille de Cannes" (n°3).
    art. de Robert Chazal, "La Lune dans le caniveau... et le cinéma dans l'impasse" (n°4).
    - LE MONDE :
    art. de Claire Devarrieux "Un cauchemar, et l'Inde en costumes" (n°5)
    - L'HUMANITE :
    art. de François Maurin, "Bas fond de luxe" (n°6)
    - LIBERATION :
    art. de Serge Daney : "Splatch" (n°7)
    art. de Serge Daney : "J.J. Beineix, objectif lune… Tintin !" (n°8)
    interview réalisée par Louis Skorecki : "Je défie le jury de la critique" (Beineix). (n°9).
    art. de Gérard Lefort : "Vos images m'intéressent" (n°10).
    art. de Michel Chion : "La caméra désaffectée comme un loft" (n°11).

43. L'analyse de corpus, menée dans la perspective constituée par la didactique des T.E. peut porter sur des points multiples et variés. J'en évoquerai rapidement quelques uns, pour retenir surtout l'angle d'attaque mentionné plus haut (Beineix, Diva et la critique) :

5- Organisation hiérarchique de l'événement (i.e. importance accordée par chaque journal repérable à la présence ou à l'absence à la "Une", à l'indication des rubriques, au nombre et à la densité des articles, à la présentation typographique etc…) : il est clair que c'est Libération (annonce à la "Une" quatre - des huit pages consacrées au Festival - pages portant sur le film de Beineix ; cinq articles de type différent) qui a accordé le plus d'importance à La lune dans le caniveau. Mais tous les journaux retenus, en dehors du Figaro, signalent l'événement en première page et y consacrent un article (L'Humanité, Le Monde) ou deux articles (Le Figaro, France-Soir). L'appel en première page de France-Soir est à noter : plus de la moitié de la première page, et une photo légendée de N. Kinski sans rapport avec la raison du "scandale" et les deux articles qui figurent en page intérieure. On reconnaît là le rôle spécifique d'incitation à l'achat tenu par la première page de France-Soir.

  • 8 Donc, à l'exclusion ici, de la chronique de Guy Lagorve ("Parlez moi d'humour") et de celle de Jacq (...)

6- Titres et rapport des titres aux articles : presque tous les titres des articles qui sont directement consacrés au film de Beineix (8) portent un jugement négatif ; "Le tout-à-l'égout" (Le Figaro), "La lune dans le caniveau et le cinéma dans l'impasse" (France-Soir), "Bas-fonds de luxe" (L'Humanité), "J.J. Beineix, Objectif Lune… Tintin !" (Libération) seuls les deux titres de l'article du Monde ("Un cauchemar et l'Inde en costumes" - La lune dans le caniveau, Chaleur et poussière") ne portent pas un jugement explicite. Le rapport des titres aux articles respectifs se révèle par ailleurs intéressant : si l'article, bref, de Claude Baignières dans Le Figaro va exactement dans le même sens que dans celui suggéré par le titre qui lui a été donné, l'article de Robert Chazal dans France-Soir est "nuancé" et se termine même par un commentaire relativement élogieux, qui tranche avec la condamnation donnée par le titre ; une étude plus poussée de ce rapport titre/article renvoit ainsi aux différentes utilisations qui sont possibles des fonctions du titre et de son rapport - complexe - à l'article.

7- Éléments d'information mentionnés (i.e. donnés/non donnés, dans tel ou tel ordre, avec tels ou tels temps et mode de narration) et jugements portés sur l'événement : c'est à une analyse de contenu et plus encore à une analyse de discours qu'il faudrait recourir ici pour répondre de manière valide à cet objet d'étude. Je me contenterai de signaler ce qui m'a semblé le plus significatif en l'occurrence : le fait que le film de Beineix ne soit pas présenté dans son contenu, son déroulement et sa mise en scène (exemple : "Le tout-à-l'égout", dans Le Figaro où seul fonctionne un jugement explicite et négatif) ou le fait qu'au contraire ces éléments filmiques soient mentionnés (exemple "La lune dans le caniveau... ou le cinéma dans l'impasse", dans France-Soir, qui mêle jugement explicite ou implicite et présentation). On peut, à un autre niveau, confronter les deux articles, brefs et négatifs, du Figaro et de L'Humanité ("Bas-fonds de luxe") ; dans le premier cas, le jugement explicite exclut quasiment la présentation, alors que dans le deuxième cas il ne l'exclut pas (etc...).

  • 9 Dont il faut (re)dire aussi qu'il est des différents journaux consultés celui qui - de loin - accor (...)

8- Manières de se situer par rapport au succès de Diva et à la polémique engagée : Seul l'article du Figaro, "Le tout-à-l'égout", ne fait aucune mention ni de Diva et de son succès à retardement, ni de la polémique engagée autour du second film de Beineix. Sa brièveté ne peut d'ailleurs rendre compte de cela : l'article de L'Humanité, de dimension identique, commence par le rappel de "l'immense succès (sic) de Diva", et se trouve appelé à la "Une" par les quelques lignes qui légendent la photographie de Gérard Depardieu, et qui évoquent l'attente comme du "messie, en ce jour d'ascension" du "réalisateur de Diva à la caméra". Mais, même dans ce second cas, l'auteur de l'article, François Maurin ne s'inscrit pas dans le rapport au succès de Diva (à plus forte raison, encore moins dans la polémique suscitée par le second film). Au contraire, Robert Chazal, dans France-Soir, ouvre son article par l'inscription du deuxième film de Beineix dans une œuvre personnelle : "J.J. Beineix a eu au moins un mérite : celui d'être fidèle à lui même", (même si c'est pour ajouter "c'est-à-dire à son goût immodéré pour le tape à l’œil") ; il mentionne de plus "le succès à retardement de Diva, sur lequel on n'a pas fini de s'interroger". Cette dernière séquence assure toutefois le flou, en particulier parce qu'elle ne laisse pas entrevoir que "le succès à retardement" par la rencontre d'un public s'est fait en dehors des critiques (lui même, notamment). L'article du Monde, "Un cauchemar et l'Inde en costumes", débute d'une manière assez semblable (c'est le deuxième film de Beineix qui "s'est trop fait remarquer avec Diva y compris au sens péjoratif de l'expression") et fonctionne donc sans faire figurer la part - ou la non part - prise par les critiques à ce phénomène. Mais la suite précise en plus la polémique qui a précédé la sortie à Cannes de La lune dans le caniveau "la présentation à Cannes était précédée d'une rumeur négative". En tout cas, dans ces deux articles tirés de France-Soir et du Monde, en dehors de leur(s) différence(s), les introductions respectives permettent aux lecteurs de situer le second film de Beineix dans son rapport au premier. C'est uniquement dans Libération, d'abord avec la présentation générale effectuée dans la première des huit pages consacrées au Festival de Cannes ("Splatch" de Serge Daney), ensuite avec l'article d'une page qui porte sur le film ("J.J. Beineix, objectif lune Tintin !" de Serge Daney) que les lecteurs ont droit au rappel clair et explicite d'une part du succès de Diva d'autre part de la polémique engagée autour du second film de Beineix, enfin de l'inexistence du rôle tenu par les critiques dans la diffusion de Diva : "Beineix opus 2 aura donc été salué par quelques quolibets et des sifflements mous. N'importe : l'après-Diva est commencé et Beineix en est à la fois le symptôme et le prophète. Il était peut-être inévitable que la critique, dont le rôle avait été nul dans le succès-culte de Diva se rue rigoureusement sur La lune dans le caniveau. L'occasion était trop belle, puisqu'il s'agit, effectivement, d'un grand ratage." Bref, des cinq quotidiens nationaux retenus, quatre - avec des degrés divers - ne signalent pas les circonstances du succès de Diva et un seul les indique. Les critiques répondent ainsi, à leur grande majorité, par le silence au contrat de discours qui leur était donné. D'où une question : comment et pourquoi ignorer ou feindre d'ignorer, en dehors de Libération,9 que des lecteurs (qui ne s'arrêtent pas au titre, ce qui est un parcours possible de lecture du journal) puissent aussi écouter radio(s) ou télévision(s), sinon parce qu'en l'occurrence le débat constituait une (re)mise en cause du pouvoir de la presse écrite dans l'institution de "l'information" et provoquait la politique de l'autruche ?

Le Figaro
Art. De Guy Laforge, p.22, n°1

Le FigaroArt. De Guy Laforge, p.22, n°1

Ve 13 mai 1983
Pas d’annonce en première page ni au sommaire

Le Figaro, Art. de Claude Baignières, p.21, n°2.

Le Figaro, Art. de Claude Baignières, p.21, n°2.

France-Soir, Ve 13 mai 1983, 1ère page.

France-Soir, Ve 13 mai 1983, 1ère page.

France-Soir, Ve 13 mai 1983, p.20, n°3.

France-Soir, Ve 13 mai 1983, p.20, n°3.

France-Soir, Ve 13 mai 1983, p.20, rubrique "Critique", n°4.

France-Soir, Ve 13 mai 1983, p.20, rubrique "Critique", n°4.

Le Monde, Samedi 24 mai 1983, 1ère page.

Le Monde, Samedi 24 mai 1983, 1ère page.

Le Monde, Samedi 24 mai 1983, art. p.19, n°5.

Le Monde, Samedi 24 mai 1983, art. p.19, n°5.

L’Humanité, Ve 13 mai 1983, 1ère page.

L’Humanité, Ve 13 mai 1983, 1ère page.

L’Humanité, Ve 13 mai 1983, art.de François Maurin, p.8, n°6.

L’Humanité, Ve 13 mai 1983, art.de François Maurin, p.8, n°6.

Libération, Ve 13 mai 1983, annonce 1ère page.

Libération, Ve 13 mai 1983, annonce 1ère page.

Libération, Ve 13 mai 1983, annonce p.17, première des 8 pages consacrées au Festival de Cannes par Libération/Les Cahiers du Cinéma. Art. de S. Daney, n°7.

Libération, Ve 13 mai 1983, annonce p.17, première des 8 pages consacrées au Festival de Cannes par Libération/Les Cahiers du Cinéma. Art. de S. Daney, n°7.

Libération, Ve 13 mai 1983, art. de S. Daney, n°8.

Libération, Ve 13 mai 1983, art. de S. Daney, n°8.

Libération, Ve 13 mai 1983, art. de G. Lefort, n°10. Art. de M. Chion, n°11.

Libération, Ve 13 mai 1983, art. de G. Lefort, n°10. Art. de M. Chion, n°11.
Haut de page

Notes

1 Cf. Pierre DELCAMBRE, "Travail sur la presse : analyser aussi les articles "fonctionnels" de la presse quotidienne", in Bulletin du Certe, Lille, n°1, Décembre 1982, p.p. Al-A12.

2 Sur la définition du concept de "compétence de communication", tel qu'il peut être utilisé en didactique des langues, où il est conçu de manière différente par rapport à son sens originel (concept de Dell Hymes, contestation et extension du concept chomskyen de compétence), je renvois à : Daniel COSTE, "Lecture et compétence de Communication", in Le Français dans le Monde, n°141 ; Nov./Déc. 1978, pp. 25-33 et à Sophie MOIRAND, Enseigner à communiquer en langue étrangère, Paris, Hachette, Coll. F, 1982, en particulier : Partie I, pp. 8-41.

3 Cf. le libellé de ce sujet d'examen :
A travers ces différentes présentations du film de Micheangelo Antonioni L'Avventura (1959), rediffusé récemment à la télévision française (février 1978), vous essaierez, en étudiant les points de ressemblance et de différence, les publics visés et les situations d'émission de ces textes, de définir la stratégie propre à chacun d'entre eux et l'image générale du film qui s'en dégage.
Texte I : Déclaration d'Antonioni lors du Festival de Cannes 1960.
Texte II : Répertoire des films de l'UFOLEIS, programmation 1973/1974 (répertoire des films disponibles à l'usage des animateurs de ciné-clubs de la Ligue française de l'Enseignement).
Textes III : Présentation du film dans des hebdomadaires de télévision lors de sa rediffusion (5.2.1978)
a) Télé 7 jours
b) Télérama
Textes TV 
: Présentation du film lors de cette rediffusion dans un hebdomadaire d'information générale :
Le Nouvel Observateur (notes de J.F. Josselin)a) n°690 du 30.1.1978 ; b) n°691 du 6.2.1978.

4 Film français de J.J. Beinex ; coproduction Gaumont, TF1, Opéra Films ; photographie : Philippe Rousselot ; montage Monique Prim ; interprétation : Gérard Depardieu, Victoria Abril, Nastassia Kinski, Bertice Reading, Vittorio Mezzogiorno.

5 Cf. Patrick Charaudeau, Langage et discours. Eléments de sémiolinguistique (théorie et pratique), Paris, Hachette (Coll. Langue, Linguistique, Communication), 1983. On sait que P. Charaudeau met en place, entre autres concepts, pour rendre compte de ce qui s'accomplit dans un acte de langage, du "contrat de parole" pour désigner le projet de communication conçu par un "sujet communicant à un sujet destinataire", en fonction "des libertés et contraintes" (de "reconnaissance et de connivence"). Dans le cadre de ce "contrat de parole" chaque "sujet communicant" détermine "une stratégie de parole", "mise en scène de ses intentions de façon à produire certains effets de conviction ou de séduction sur le sujet interprétant pour amener celui-ci à s'identifier - consciemment ou non - au sujet destinataire idéal construit par le sujet communicant" (ouvr. cité, p. 50).

6 Cf. notamment : Europe n°1, jeudi 12 mai, 8 H 30, émission d'Yvan LEVAI, recevant J.J. BEINEIX (Q : "Depardieu trouve votre film mauvais" - R : "le producteur aussi")T.F.1, jeudi 12 mai, journal de 13 H, présenté par Yves MOUROUSI en direct de Cannes (évocation du "mini scandale" constitué par ce film) - Antenne 2, jeudi 12 mai, journal de 12 H 45, en direct de Cannes, interview de N. Kinski (Q : "Depardieu s'est plaint du film" - R : "Je ne sais pas ce qu'il a dit, je lui en parlerai quand je le rencontrerai") etc…

7 Ce qui signifie : exclusion des hebdomadaires (interventions "à froid"), et des quotidiens régionaux (rapport différent au succès ou à l'échec d'un film lors de sa sortie "nationale", la presse parisienne apparaissant comme le "juge" privilégié au moment de la présentation d'un film). Le Matin de Paris n'est pas cité dans ce papier de travail, parce qu'il a rencontré ce jour là, des difficultés d’impression et de diffusion, qui ont abouti à sa quasi absence des kiosques de province.

8 Donc, à l'exclusion ici, de la chronique de Guy Lagorve ("Parlez moi d'humour") et de celle de Jacqueline Cartier ("Beineix déclenche la première bataille de Cannes").

9 Dont il faut (re)dire aussi qu'il est des différents journaux consultés celui qui - de loin - accorde le plus d'importance (quantitativement et qualitativement) au film de Beineix. De plus les journalistes de Libération ont travaillé avec les rédacteurs des Cahiers du cinéma qui ont, évidemment, un autre statut.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Le FigaroArt. De Guy Laforge, p.22, n°1
Crédits Ve 13 mai 1983Pas d’annonce en première page ni au sommaire
URL http://edc.revues.org/docannexe/image/3311/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 644k
Titre Le Figaro, Art. de Claude Baignières, p.21, n°2.
URL http://edc.revues.org/docannexe/image/3311/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 232k
Titre France-Soir, Ve 13 mai 1983, 1ère page.
URL http://edc.revues.org/docannexe/image/3311/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 1,5M
Titre France-Soir, Ve 13 mai 1983, p.20, n°3.
URL http://edc.revues.org/docannexe/image/3311/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 648k
Titre France-Soir, Ve 13 mai 1983, p.20, rubrique "Critique", n°4.
URL http://edc.revues.org/docannexe/image/3311/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 676k
Titre Le Monde, Samedi 24 mai 1983, 1ère page.
URL http://edc.revues.org/docannexe/image/3311/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 64k
Titre Le Monde, Samedi 24 mai 1983, art. p.19, n°5.
URL http://edc.revues.org/docannexe/image/3311/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 1008k
Titre L’Humanité, Ve 13 mai 1983, 1ère page.
URL http://edc.revues.org/docannexe/image/3311/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 336k
Titre L’Humanité, Ve 13 mai 1983, art.de François Maurin, p.8, n°6.
URL http://edc.revues.org/docannexe/image/3311/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 724k
Titre Libération, Ve 13 mai 1983, annonce 1ère page.
URL http://edc.revues.org/docannexe/image/3311/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 80k
Titre Libération, Ve 13 mai 1983, annonce p.17, première des 8 pages consacrées au Festival de Cannes par Libération/Les Cahiers du Cinéma. Art. de S. Daney, n°7.
URL http://edc.revues.org/docannexe/image/3311/img-11.jpg
Fichier image/jpeg, 240k
Titre Libération, Ve 13 mai 1983, art. de S. Daney, n°8.
URL http://edc.revues.org/docannexe/image/3311/img-12.jpg
Fichier image/jpeg, 1,3M
Titre Libération, Ve 13 mai 1983, art. de G. Lefort, n°10. Art. de M. Chion, n°11.
URL http://edc.revues.org/docannexe/image/3311/img-13.jpg
Fichier image/jpeg, 1,3M
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Claude Gillet, « La lune dans le caniveau ou les medias dans l'embarras », Études de communication, 3 | 1983, A52-A73.

Référence électronique

Claude Gillet, « La lune dans le caniveau ou les medias dans l'embarras », Études de communication [En ligne], 3 | 1983, mis en ligne le 28 avril 2012, consulté le 21 décembre 2014. URL : http://edc.revues.org/3311

Haut de page

Auteur

Claude Gillet

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page