Navigation – Plan du site

40 | 2013
Epistémologies, théories et pratiques professionnelles en communication des organisations

Epistemology, Theory, and Professional Practices in Organizational Communication
Sous la direction de Laurent Morillon, Arlette Bouzon et Carolyne Lee
Études de Communication 40 - Couverture
Informations sur cette image
Crédits : GÉRiiCO, CEGES, Université Charles-de-Gaulle Lille 3
ISBN 978-2-917562-09-3

Quels rapports les pratiques professionnelles entretiennent-elles avec les théories dans le domaine de la communication des organisations ? C’est cette question, ancienne et récurrente, dont la pertinence ne s’épuise pas en raison des évolutions qui touchent l’un et l’autre domaine, que le dossier du n° 40 d’Études de Communication aborde, et plus particulièrement à partir de deux entrées : d’une part les fertilisations croisées entre sciences et pratiques professionnelles et d’autre part, la place du paradigme constructiviste, prédominant aujourd’hui dans la recherche en communication des organisations, dans ce rapport des théories aux pratiques. En filigrane, c’est aussi ce que la pratique fait de la recherche qui est interrogé et particulièrement les implications fonctionnalistes des approches constructivistes.

Notes de la rédaction

Comité de lecture du numéro 40 (dossier) : Nicole D’Almeida (Université Paris 4 - Sorbonne), Luc Bonneville (Université d’Ottawa), Vincent Brulois (Université Paris 13), Judy Burnside-Lawry (Université de Melbourne), Finn Frandsen (Université d’Helsinki), Yvonne Giordano (Université de Nice Sophia Antipolis), Pierre Delcambre (Université de Lille 3), Joëlle Le Marec (Université Paris 7 - Paris Diderot), Fabienne Martin Juchat (Université Grenoble 3 - Stendhal), Bernard Motulsky (Université du Québec à Montréal), Kerry Jane Mullan (Université de Melbourne).

Comité de lecture du numéro 40 (varias) : Laurence Allard (Université de Lille 3), Arlette Bouzon (Université de Toulouse 3), Nathalie Casemajor-Loustau (Université McGill), Serge Chaumier (Université d’Artois), Emilie Da Lage (Université de Lille 3), Béatrice Damian (Université de Rennes 1), Lucile Desmoulins (Université de Marne-la-Vallée), Isabelle Garcin-Marrou (Université de Lyon 2), Sylvie Grosjean (Université d’Ottawa), Geoffrey Guens (Université de Liège), Thomas Heller (Universié de Lille 3), Susan Kovacs (Université de Lille 3), Anne Piponnier (Université de Bordeaux 3), Yolande Maury (Université de Lille 3), Joachim Schöpfel (Université de Lille 3), Nikos Smyrnaios (Université de Toulouse 3), Cédric Terzi (Université de Lille 3), Rénata Varga (Université de Lille 3).